Église orthodoxe : la Fédération de Russie a retiré son permis de construire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/11/2012 à 19H13
Le projet de l'Eglise orthodoxe du Quai Branly

Le projet de l'Eglise orthodoxe du Quai Branly

© Arch group

La Fédération de Russie a retiré mercredi le permis de construire qu'elle avait déposé pour faire construire, près de la Tour Eiffel, une église orthodoxe dont le maire de Paris contestait l'esthétique, a annoncé la préfecture d'Ile-de-France.

"L'ambassadeur de Russie vient d'informer le préfet du retrait de la demande de permis de construire de l'église", a affirmé la préfecture. La Fédération de Russie avait déposé fin janvier une demande de permis de construire auprès des services de la préfecture de Paris, afin de réaliser une église et un centre culturel russe sur le site de l'ancien siège de Météo France, quai Branly.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë -dont l'avis n'est que consultatif sur le dossier- avait exprimé en février sa "très nette opposition" au projet dessiné par l'équipe d'architectes menée par l'Espagnol Manuel Nunez Yanowsky.

Il avait regretté une "architecture de pastiche" avec "une ostentation tout à fait inadaptée au site des berges de la Seine classé au patrimoine mondial de l'Unesco". Les architectes avaient imaginé une église orthodoxe classique surmontée de cinq bulbes dorés, dont le plus grand devait s'élever à 27 mètres (sans la  croix).

Selon le quotidien Le Figaro de mercredi, "l'architecte français  Jean-Michel Wilmotte ainsi que plusieurs autres architectes ayant participé au concours vont s'atteler à un nouveau projet". Jean-Michel Wilmotte, associé au Français Antoine Grumbach et au Russe Sergueï Tkachenko, a remporté en septembre la consultation sur le développement du Grand Moscou.