Architecture durable : 6 architectes récompensés à la Cité de l'architecture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2012 à 15H35
Bibliothèque, Ban Tha Song Yang, Thailande, Andreas G. Gjertsen et Yashar  Hanstad / Thyin

Bibliothèque, Ban Tha Song Yang, Thailande, Andreas G. Gjertsen et Yashar Hanstad / Thyin

© Pasi Aalto

Le 6ème Global Award for sustainable architecture (Prix de l'architecture durable) a été décerné vendredi à six architectes, norvégiens, irakien, néerlandais, thaïlandais et français, lors d'une cérémonie à la Cité de l'architecture à Paris.

Le Global Award for Sustainable Architecture récompense chaque année cinq  architectes ou groupes d'architectes engagés sur la voie du développement durable, à travers une démarche innovante en matière d'énergie, de matériaux et  de technologie, et proposant de nouveaux standards d'habitat et d'équipement. Il est décerné par un jury international d'universitaires, de critiques et d'experts.

Ont été ainsi récompensés les Norvégiens Andreas G. Gjertsen et Yashar Hanstad, qui pratiquent l'architecture d'urgence, notamment en Asie et en Afrique, en impliquant les populations locales. Ils interviennent à travers une ONG baptisée TYIN, créée lorsqu'ils étaient étudiants.

Habitat d'urgence pour réfugiés, Noh Bo, Tak, Thailand, Andreas G. Gjertsen et Yashar  Hanstad, THYIN

Habitat d'urgence pour réfugiés, Noh Bo, Tak, Thailand, Andreas G. Gjertsen et Yashar Hanstad, THYIN

© Pasi Aalto

Salma Samara Dalmudi, architecte irakienne formée à Londres, a été primée pour son travail de rénovation des spectaculaires cités de terre du Hadramout au Yémen, sur lesquelles elle travaille depuis 30 ans dans le cadre d'une  fondation.

Selon elle, ces architectures de terre pouvant compter jusqu'à neuf étages n'intéressent pas les autorités locales, car leur restauration ne fait pas circuler l'argent des donateurs, contrairement aux constructions en béton.

Le jury a également décerné un prix à l'architecte néerlandais Anne Feenstra, formé à Delft et exerçant à Kaboul où il conçoit de petits projets en utilisant les savoir-faire locaux et en associant les habitants à la  reconstruction.

Projet de construction en Afghanistan

Projet de construction en Afghanistan

© Anne Feenstra

Anne Feenstra, qui a travaillé auparavant dans une grande agence  internationale d'architecture, a également fondé un lieu de recherche et de débat sur la métropole de New Delhi.

Egalement primé, le Thaïlandais Suriya Umpansiriratana construit pour des  moines bouddhiques à Sriracha, une cité en totale harmonie avec la nature, constituée de structures légères sur pilotis en bois et acier. L'architecte  possède par ailleurs sa propre agence à Bangkok.

Cité bouddhique, Sriracha

Cité bouddhique, Sriracha

© 2012 by Suriya Umpansiriratana

Le prix 2012 est également allé à Philippe Madec, architecte et théoricien  français, qui défend depuis 20 ans la cause de "l'éco-responsabilité" et a  développé les concepts d'Ecoquartier ou de Territoire durable, à travers son  enseignement et ses écrits. Il a mis en pratique ses recherches en réalisant de  nombreux équipements (mairie, médiathèque, musées, places, logements...), tout  particulièrement en milieu rural.