Annie Ebrel et André Markowics redonnent un nouveau souffle à la Passion du Christ

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 15/04/2009 à 11H52
Annie Ebrel et André Markowics redonnent un nouveau souffle à la Passion du Christ

Annie Ebrel et André Markowics redonnent un nouveau souffle à la Passion du Christ

© Culturebox

Les amoureux de la langue bretonne ont rendez-vous les 21 et 22 avril à Quimper puis Morlaix. La chanteuse Annie Ebrel interprètera "La Passion du Christ" sur le principe des Gwerzioù, de longues complaintes en langue bretonne. Les textes traduits en français seront dits par André Markowicz.

André Markowicz est un spécialiste de la traduction. Ce fils d'une émigrée russe, arrivé en France en 1964 à l'âge de 4 ans, a réalisé ses premières traductions en 1977. En 1990, il décide de retraduire tout Dostoïevski, trouvant les traductions existantes trop belles. Son projet devient une véritable affaire qui divise les spécialistes. Mais André Markowicz s'attaque aussi à Tchekhov, Shakespeare, Gogol...Depuis plusieurs années, il vit en Bretagne et s'intéresse au chant breton. "Quand j'aime, je traduis" dit-il. Pas étonnant alors de le voir parler avec tant de véhémence et de ferveur de cette "Passion du Christ" bretonne. Quant à Annie Ebrel, c'est une spécialiste du chant breton qu'elle pratique depuis l'âge de 14 ans. Elle maitrise parfaitement les gwer, ces chants populaires liés à l'amour et à la mort mais elle s'est  aussi montrée plus audacieuse en flirtant avec le jazz.

--> interview d' André Markocicz