Fleur Pellerin : la musique continuera de vivre dans notre pays

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/11/2015 à 12H15, publié le 16/11/2015 à 11H56
La ministre de la Culture Fleur Pellerin

La ministre de la Culture Fleur Pellerin

© Florian David / AFP

"Tout sera fait pour que la musique continue de vivre dans notre pays", a déclaré la ministre de la Culture Fleur Pellerin lundi, trois jours après les attentats qui ont ensanglanté Paris.

Fleur Pellerin a annoncé la création d'un "fonds d'aide exceptionnel" pour les professionnels après les attentats de vendredi.
              
"Je sais que vous ne renoncerez pas à monter sur scène, à créer des spectacles, à faire tourner des concerts", a-t-elle souligné devant la profession à laquelle elle a promis un fonds pour l'aider à faire face aux conséquences économiques des attentats.
 
Ce fonds exceptionnel, dont le montant n'est pas encore connu, doit être "alimenté pour partie par les réserves" du CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz) et par le ministère de la Culture, en lien avec le  ministère des Finances, a indiqué la ministre dans ce discours prononcé au CNV.

Des aides pour assumer les frais de sécurité   

Ces financements doivent notamment aider les producteurs de spectacles et les salles à faire face aux frais engendrés par une sécurisation plus importante des sites et par une éventuelle baisse de la fréquentation après les attentats à Paris vendredi, qui ont notamment visé la salle de concert du Bataclan, lieu le plus durement touché avec une centaine de morts.
              
Les concerts, suspendus dans les grandes salles parisiennes depuis les attentats de vendredi, doivent reprendre progressivement avec la réouverture de  la Philharmonie lundi soir et le retour des concerts mardi soir à Bercy et au  Zénith, les deux plus grandes salles de la capitale.
              
"Je sais que les Français ne renonceront pas à se rendre dans vos salles, à vivre ces moments de joie et de partage et tout ce qui nous fait battre à l'unisson", a déclaré la ministre de la Culture.

"Les artistes sont notre meilleure arme"         

"Face à la barbarie, (...) la culture est notre bouclier le plus grand, et nos artistes sont notre meilleure arme", a-t-elle ajouté.
              
"Ces barbares ont pris pour cible tout ce qui fait la grandeur de la France : notre art de vivre, notre goût pour la culture, notre amour de la diversité, notre ouverture à l'autre (...). Nous n'abdiquerons pas", a-t-elle assuré.
              
"Aucune attaque ne nous empêchera jamais de partager ces moments qui nous dépassent et nous rassemblent, et qui sont ceux de la culture", a-t-elle conclu.